Clostriporc a, quelles substances ?

Quelle composition pour le Clostriporc a de Idt biologika 

Dénomination du médicament vétérinaire

CLOSTRIPORC A

Composition qualitative et quantitative

Une dose de 2 ml contient : Substance(s) active(s) : Anatoxines de Clostridium perfringens type A Anatoxine apha …………………………………………… >= 125 UR*/ml Anatoxine bêta 2 ………………………………………….. >= 770 UR*/ml Adjuvant(s) : Montanide Gel …………………………………………….. 37,4 – 51,5 mmoles/l unités d’acrylate Excipient(s) : Thiomersal………………………………………………….. 0,2 mg (*) : Teneur en anatoxine exprimée en unités relatives par ml, déterminée par ELISA par rapport à un étalon interne. Pour la liste complète des excipients, voir rubrique « Liste des excipients ».

Forme pharmaceutique

Suspension injectable.

Aspect après mélange : liquide opaque de couleur ambre.

Espèces cibles

Porcins (truies gestantes et cochettes).

Indications d’utilisation, en spécifiant les espèces cibles

Immunisation passive de porcelets par immunisation active de truies gestantes et de cochettes pour réduire les signes cliniques dus à Clostridium perfringens de type A exprimant les toxines alpha et bêta 2 pendant les premiers jours de vie. Cette protection a été mise en évidence lors d’un test de provocation avec des toxines sur des porcelets sous la mère au premier jour de vie.

Les données sérologiques montrent que des anticorps neutralisants sont présents jusqu’à la 4 e semaine après la naissance.

Contre-indications

Ne pas utiliser chez des animaux présentant une maladie clinique ou sévèrement stressés.

Mises en garde particulières à chaque espèce cible

Aucune.

Précautions particulières d’emploi chez l’animal

Sans objet.

Précautions particulières à prendre par la personne qui administre le médicament vétérinaire aux animaux

Pour l’utilisateur : Ce médicament vétérinaire contient des traces d’huile minérale, un composant du Montanide Gel.

L'(auto-)injection accidentelle peut provoquer de fortes douleurs et un gonflement, notamment en cas d'(auto-)injection dans une articulation ou un doigt de la main, et, dans de rares cas, conduire à la perte de ce doigt si un examen médical n’est pas effectué rapidement.

En cas d'(auto-)injection accidentelle, même en quantité minime, demander immédiatement conseil à un médecin et lui montrer la notice. Si la douleur persiste au-delà de 12 heures après l’examen médical, consulter à nouveau le médecin. Pour le médecin : Ce médicament vétérinaire contient des traces d’huile minérale, un composant du Montanide Gel.

Iême une faible quantité de ce produit (auto-)injectée accidentellement peut provoquer un oedème intense susceptible d’entraîner, par exemple, une nécrose ischémique, voire la perte d’un doigt.

Il est impératif de recourir immédiatement à des soins chirurgicaux dispensés par un spécialiste. Une incision et une irrigation rapides de la zone injectée peuvent s’avérer nécessaires, notamment si les tissus mous ou le tendon d’un doigt sont touchés.

Autres précautions

Aucune.

Effets indésirables (fréquence et gravité)

Il est très fréquent que de légères hausses de la température corporelle (de 1,8 °C max.) se produisent le jour de la vaccination.

Très fréquemment, des réactions locales peuvent également être observées sous la forme d’un gonflement uniforme (d’un diamètre allant jusqu’à 10 cm) au site d’injection, mais elles se résorbent sans traitement dans un délai de 12 jours. La fréquence des effets indésirables est définie en utilisant la convention suivante : – très fréquent (effets indésirables chez plus d’1 animal sur 10 au cours d’un traitement) – fréquent (entre 1 et 10 animaux sur 100) – peu fréquent (entre 1 et 10 animaux sur 1 000) – rare (entre 1 et 10 animaux sur 10 000) – très rare (moins d’un animal sur 10 000, y compris les cas isolés).

Utilisation en cas de gravidité, de lactation ou de ponte

Ce vaccin est destiné à l’immunisation de truies gestantes et de cochettes.

Interactions médicamenteuses et autres formes d’interactions

Aucune information n’est disponible concernant l’innocuité et l’efficacité de ce vaccin lorsqu’il est utilisé avec un autre médicament vétérinaire.

Par conséquent, la décision d’utiliser ce vaccin avant ou après un autre médicament vétérinaire doit être prise au cas par cas.

Posologie et voie d’administration

Voie sous-cutanée. Primo-vaccination : 1 e dose : 2 ml s.c. 5 semaines avant la date de mise bas prévue 2 e dose : 2 ml s.c. 2 semaines avant la date de mise bas prévue Rappel : Une dose : 2 ml s.c. 2 semaines avant la date de mise bas prévue Bien agiter le vaccin avant utilisation.

Surdosage (symptômes, conduite d’urgence, antidotes), si nécessaire

Après administration d’une dose double, aucun autre symptôme que ceux décrits à la rubrique « Effets indésirables » n’a été observé.

Temps d’attente

Zéro jour.

Propriétés immunologiques

Groupe pharmacothérapeutique : agents immunologiques pour suidés, vaccins à base de bactéries inactivées. Code ATC-vet : QI09AB12. L’immunisation active de truies gestantes et de cochettes induit la formation d’anticorps dirigés contre les toxines alpha et bêta 2 de Clostridium perfringens de type A.

L’assimilation d’une quantité suffisante d’anticorps le plus tôt possible, via le colostrum, offre une protection passive aux porcelets sous la mère contre les effets des toxines alpha et bêta 2 de Clostridium perfringens de type A.

Liste des excipients

Montanide Gel Thiomersal Glutaraldéhyde Eau pour préparations injectables

Incompatibilités

En l’absence d’études de compatibilité, ce médicament vétérinaire ne doit pas être mélangé avec d’autres médicaments vétérinaires.

Durée de conservation

Durée de conservation du médicament vétérinaire tel que conditionné pour la vente : 18 mois Durée de conservation après première ouverture du conditionnement primaire : 8 heures.

Entre deux prélèvements, le vaccin doit être conservé entre 2 C et 8°C.

Précautions particulières de conservation

Protéger de la lumière.

A conserver et transporter réfrigéré (entre 2°C et 8°C).

A conserver à l’abri du gel.

Pendant la conservation, la turbidité de la suspension peut augmenter et un léger précipité noir peut se produire, mais ceci n’a pas d’impact sur l’efficacité, l’innocuité et la qualité du produit.

Nature et composition du conditionnement primaire

Flacon verre incolore type II Flacon polytéréphtalate d’éthylène (PET) Bouchon caoutchouc bromobutyle Capsule aluminium

Précautions particulières à prendre lors de l’élimination de médicaments vétérinaires non utilisés ou de déchets dérivés de l’utilisation de ces médicaments

Les conditionnements vides et tout reliquat de produit doivent être éliminés suivant les pratiques en vigueur régies par la réglementation sur les déchets.

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché

IDT BIOLOGIKA AM PHARMAPARK 06861 DESSAU-ROSSLAU ALLEMAGNE

Numéro(s) d’autorisation de mise sur le marché

FR/V/9204998 9/2014 Boîte de 1 flacon verre de 25 doses (50 ml) Boîte de 1 flacon verre de 50 doses (100 ml) Boîte de 1 flacon pet de 25 doses (50 ml) Boîte de 1 flacon pet de 50 doses (100 ml) Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Date de première autorisation/renouvellement de l’autorisation

11/09/2014

Date de mise à jour du texte

11/09/2014

Animaux avec protection du Clostriporc a ?

porcins, sont les animaux concernés.

Voies d’injection du nomdumericament

Vous pourrez l’administrer par sous-cutanée, .

Comment ne pas oublier certaines précautions d’emploi

Référez-vous à votre vétérinaire obligatoirement. Clostriporc a détails techniques

Caractéristiques techniques du Clostriporc a

La forme commune est : Suspension injectable.

Date d’autorisation sur le marché

La date est le 11/09/2014.
Données valables pour la France uniquement.

Vous aimerez aussi...