Floxabactin 50 mg comprime pour chien fiche

Quelle composition pour le Floxabactin 50 mg comprime pour chien de Le vet Floxabactin 50 mg comprime pour chien : fiche technique

Quels animaux sont protégés par le Floxabactin 50 mg comprime pour chien ?

C’est avec chien, que le Floxabactin 50 mg comprime pour chien apporte une protection.

Voies d’injection du nomdumericament

Vous pourrez l’administrer par orale.

Quelles précautions prendre en particulier ?

Le vétérinaire reste le mieux placé pour répondre.

Dénomination du médicament vétérinaire

FLOXABACTIN 50 MG COMPRIME POUR CHIEN

Composition qualitative et quantitative

  Chaque comprimé sécable de 350 mg contient :     Substance(s) active(s) :  Enrofloxacine…………………………………………………..50,0 mg Pour la liste complète des excipients, voir rubrique « Liste des excipients ». 

Forme pharmaceutique

Comprimé. Comprimé sécable convexe, de forme ronde, de couleur blanche à jaune clair.

Le comprimé peut être divisé en deux parties égales.

Espèces cibles

Chiens.

Indications d’utilisation, en spécifiant les espèces cibles

Chez les chiens : – Traitement des infections urinaires basses (associées ou non à  une prostatite) et hautes causées par Escherichia coli ou Proteus mirabilis. – Traitement des pyodermites superficielles et profondes.

Contre-indications

Ne pas utiliser ce médicament chez les chiots et les chiens en croissance (chiens de moins de 12 mois pour les races de petite taille ou de moins de 18 mois pour les races de grande taille), car il peut provoquer des altérations des cartilages de l’épiphyse chez les jeunes chiens en croissance. Ne pas utiliser chez les chiens atteints d’épilepsie, car l’enrofloxacine peut causer une stimulation du système nerveux central. Ne pas utiliser chez les chiens en cas d’hypersensibilité connue aux fluoroquinolones ou à l’un des excipients. Ne pas administrer en cas de résistance aux quinolones, en raison d’une résistance croisée presque complète entre les quinolones et d’une résistance croisée complète entre les fluoroquinolones. Ne pas associer aux tétracyclines, aux phénicolés ou aux macrolides en raison des effets antagonistes potentiels.

Animaux en gestation et en lactation, voir rubrique « Utilisation en cas de gravidité, de lactation ou de ponte ».

Mises en garde particulières à chaque espèce cible

Aucune.

Précautions particulières d’emploi chez l’animal

Il est prudent de réserver le traitement par les fluoroquinolones aux pathologies qui ont mal répondu ou répondront probablement mal à d’autres classes d’antibiotiques. Dans la mesure du possible, il convient de n’utiliser des fluoroquinolones qu’après avoir effectué un test de sensibilité.

Il convient de tenir compte pour l’utilisation du médicament vétérinaire des stratégies antimicrobiennes officielles et locales.

Le non respect des instructions données dans le résumé des caractéristiques du produit peut augmenter la prévalence des bactéries résistantes aux fluoroquinolones et diminuer l’efficacité du traitement par d’autres quinolones en raison de la résistance croisée potentielle. Utiliser ce médicament vétérinaire avec précaution chez les chiens présentant une insuffisance rénale ou hépatique sévère.

La pyodermite est généralement une affection secondaire à une pathologie sous-jacente.

Il est donc recommandé de déterminer la cause de cette affection et de traiter l’animal comme il se doit.

Précautions particulières à prendre par la personne qui administre le médicament vétérinaire aux animaux

Les personnes présentant une hypersensibilité connue aux (fluoro)quinolones doivent éviter tout contact avec le médicament vétérinaire.En cas d’ingestion accidentelle, demandez immédiatement conseil à un médecin et montrez-lui la notice. Se laver les mains après avoir manipulé le médicament vétérinaire.

En cas de contact avec les yeux, rincer immédiatement et abondamment à l’eau.

Autres précautions

Aucune.

Effets indésirables (fréquence et gravité)

– Réactions d’hypersensibilité – Altérations du système nerveux central Possibilité d’altérations des cartilages articulaires chez les chiots en croissance (voir rubrique « Contre-indications »). Des vomissements et une anorexie ont été observés dans de rares cas.

Utilisation en cas de gravidité, de lactation ou de ponte

Gravidité : Les études de laboratoire sur des animaux (rat, chinchilla) n’ont pas mis en évidence d’effets tératogènes, foetotoxiques ou maternotoxiques.

L’utilisation ne doit se faire qu’après évaluation du rapport bénéfice/risque établie par le vétérinaire. Lactation : L’enrofloxacine passant dans le lait maternel, il n’est pas recommandé de l’utiliser pendant la lactation.

Interactions médicamenteuses et autres formes d’interactions

L’utilisation simultanée de flunixine doit avoir lieu sous surveillance vétérinaire, car les interactions entre ces médicaments peuvent entraîner des effets indésirables liés à une élimination retardée.

L’administration concomitante de théophylline nécessite une surveillance soigneuse en raison de l’augmentation possible des taux sériques de théophylline.

L’utilisation simultanée de substances contenant du magnésium ou de l’aluminium (comme les anti-acides ou les sucralfates) peut réduire l’absorption de l’enrofloxacine. Ces médicaments doivent être administrés à deux heures d’intervalle. Ne pas associer aux tétracyclines, aux phénicolés ou aux macrolides en raison des effets antagonistes potentiels. Ne pas administrer en même temps que des anti-inflammatoires non stéroïdiens en raison des risques de convulsions.

Posologie et voie d’administration

Voie orale. 5 mg d’enrofloxacine/kg de poids corporel/jour en une seule fois, c’est-à-dire un comprimé entier par jour par 10 kg pendant : 10 jours pour les infections urinaires basses 15 jours pour les infections urinaires hautes et les infections urinaires basses associées à  une prostatite jusqu’à 21 jours selon la réponse clinique pour les pyodermites superficielles jusqu’à 49 jours selon la réponse clinique pour les pyodermites profondes. S’il n’y a pas d’amélioration clinique à la moitié de la durée du traitement, celui-ci doit être reconsidéré.

Les comprimés peuvent être administrés seuls, directement dans la gueule du chien ou, si nécessaire, mélangés avec la nourriture. Ne pas dépasser la posologie recommandée pour le traitement. Après avoir cassé un comprimé, conserver la moitié restante pour la prise suivante. Conserver le demi-comprimé dans la plaquette thermoformée d’origine.

Surdosage (symptômes, conduite d’urgence, antidotes), si nécessaire

Un surdosage peut causer des vomissements et des symptômes nerveux (tremblement des muscles, incoordination et convulsions) pouvant nécessiter d’interrompre le traitement.

En l’absence d’antidote connu, prendre les mesures d’usage pour l’élimination du médicament vétérinaire et traiter les symptômes. Si nécessaire, on peut administrer des anti-acides à l’aluminium ou au magnésium ou du charbon activé pour réduire l’absorption de l’enrofloxacine. Selon les auteurs, des signes de surdosage de l’enrofloxacine, par exemple manque d’appétit et troubles digestifs, ont été observés chez les chiens à une dose environ dix fois supérieure à la dose recommandée administrée pendant deux semaines.

Aucun symptôme d’intolérance n’a été observé chez les chiens à une dose cinq fois supérieure à  la dose recommandée administrée pendant un mois.

Temps d’attente

Sans objet.

Propriétés pharmacologiques

Groupe pharmacothérapeutique : antibiotiques du groupe des fluoroquinolones. Code ATCvet : QJ01MA90.

Propriétés pharmacodynamiques

L’enrofloxacine est une fluoroquinolone synthétique qui agit en inhibant la topoisomérase II, une enzyme impliquée dans le mécanisme de la réplication bactérienne.

L’enrofloxacine a une activité bactéricide concentration-dépendante, avec des valeurs similaires pour la concentration minimale inhibitrice et les concentrations minimales bactéricides.

Elle agit également contre les bactéries en phase stationnaire en altérant la perméabilité de la couche phospholipidique externe de la membrane des cellules.

En général, l’enrofloxacine est assez efficace contre la plupart des bactéries à  Gram négatif, en particulier contre les entérobactéries.

Escherichia coli, Enterobacter spp., Proteus spp. et Klebsiella spp. sont généralement sensibles.

Pseudomonas aeruginosa a une sensibilité variable et quand elle est sensible, la CMI est normalement plus élevée que celle d’autres organismes sensibles. Staphylococcus aureus et Staphylococcus intermedius sont habituellement sensibles.

Les streptocoques, les entérocoques et les bactéries anaérobies peuvent généralement être considérés comme résistants. Une résistance aux quinolones peut être induite par des mutations de l’ADN gyrase des bactéries et par des changements dans la perméabilité des cellules aux quinolones.

Caractéristiques pharmacocinétiques

L’enrofloxacine a une biodisponibilité d’environ 100 % après administration par voie orale.

Elle n’est pas affectée par la nourriture.

Elle est rapidement métabolisée pour former un composé actif, la ciprofloxacine.

Après une dose de 5 mg par kg de poids corporel, le pic plasmatique d’environ 1,5 µg/ml chez le chien est atteint en 0,5 à 2 heures. L’enrofloxacine est excrétée en premier lieu par les reins. Une part importante du médicament parent et de ses métabolites est retrouvée dans les urines.

L’enrofloxacine est largement diffusée dans l’organisme.

Les concentrations tissulaires sont souvent plus élevées que les concentrations plasmatiques.

L’enrofloxacine traverse la barrière hémato-encéphalique.

Le taux de liaison aux protéines sériques est de 14 % chez les chiens.

La demi-vie est d’environ 3 heures pour les chiens.

Environ 25 % de la dose d’enrofloxacine est excrétée dans l’urine et 75 % avec les matières fécales.

Environ 60 % (chiens) ou 15 % (chats) de la dose est excrétée telle quelle sous forme d’enrofloxacine dans l’urine et le reste sous forme de métabolites, entre autres de ciprofloxacine.

La clairance totale est d’environ 9 ml/minute/kg de poids corporel.

Liste des excipients

Lactose monohydraté Amidon de maïs Povidone K25 Cellulose en poudre Croscarmellose sodique Crospovidone Silice colloïdale anhydre Stéarate de magnésium

Incompatibilités

Sans objet.

Durée de conservation

Durée de conservation du médicament vétérinaire tel que conditionné pour la vente : 3 ans.Durée de conservation des comprimés coupés : 24 heures.

Précautions particulières de conservation

Médicament vétérinaire tel que conditionné pour la vente : pas de précautions particulières de conservation. Comprimés coupés : A conserver à une température ne dépassant pas 25°C.

Les comprimés coupés doivent être conservés dans la plaquette thermoformée.

Nature et composition du conditionnement primaire

Plaquette thermoformée alu-PVC/PE/PVDC Plaquette thermoformée alu-PVC/PVDC

Précautions particulières à prendre lors de l’élimination de médicaments vétérinaires non utilisés ou de déchets dérivés de l’utilisation de ces médicaments

Les conditionnements vides et tout reliquat de produit doivent être éliminés suivant les pratiques en vigueur régies par la réglementation sur les déchets.

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché

LE VET WILGENWEG 7 3421 TV OUDEWATER PAYS-BAS

Numéro(s) d’autorisation de mise sur le marché

FR/V/8070533 8/2010 Boîte de 1 plaquette thermoformée de 10 comprimés sécables Boîte de 2 plaquettes thermoformées de 10 comprimés sécables Boîte de 3 plaquettes thermoformées de 10 comprimés sécables Boîte de 5 plaquettes thermoformées de 10 comprimés sécables Boîte de 6 plaquettes thermoformées de 10 comprimés sécables Boîte de 10 plaquettes thermoformées de 10 comprimés sécables Boîte de 15 plaquettes thermoformées de 10 comprimés sécables Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Date de première autorisation/renouvellement de l’autorisation

30/06/2010 – 01/06/2015

Date de mise à jour du texte

30/11/2015

Caractéristiques techniques du Floxabactin 50 mg comprime pour chien

La forme commune est : Comprimé.

Date d’autorisation sur le marché

La date est le 30/06/2010.
Faits sur la France seulement.

Vous aimerez aussi...