Relaquine 35 mg/ml gel oral pour chevaux, quelles substances ?

Détails techniques pour le Relaquine 35 mg/ml gel oral pour chevaux de Floris veterinaire produkten 

Dénomination du médicament vétérinaire

RELAQUINE 35 MG/ML GEL ORAL POUR CHEVAUX

Composition qualitative et quantitative

Un ml contient : Substance(s) active(s) : Acépromazine …………………………………………….. (sous forme de maléate) (équivalent à 47,50 mg de maléate d’acépromazine)35,00 mg Excipient(s) : Parahydroxybenzoate de méthyle (E218) ………………………………………………………………0,65 mg Parahydroxybenzoate de propyle (E216) ………………………………………………………………0,35 mg Pour la liste complète des excipients, voir rubrique « Liste des excipients ».

Forme pharmaceutique

Gel oral. Gel jaune limpide pour administration par voie orale.

Espèces cibles

Cheval.

Indications d’utilisation, en spécifiant les espèces cibles

Sédation des chevaux.

Contre-indications

Ne pas utiliser en cas de choc post-traumatique ou d’hypovolémie. Ne pas utiliser chez des animaux dans un état de forte excitation émotionnelle. Ne pas utiliser chez des animaux épileptiques. Ne pas utiliser chez les juments gestantes ou allaitantes. Ne pas utiliser chez des animaux insuffisants cardiaques. Ne pas utiliser chez des animaux présentant des troubles hématologiques/coagulopathies. Ne pas utiliser chez des animaux souffrant d’hypothermie. Ne pas utiliser en cas d’hypersensibilité à  la substance active ou à  l’un des excipients de ce produit.

Mises en garde particulières à chaque espèce cible

La sédation dure approximativement six heures, bien que la durée et la profondeur réelles de la sédation soient très dépendantes de l’état de l’animal en question.

L’augmentation de la dose au-delà  de celle recommandée se traduit par une action prolongée et des effets secondaires, mais pas par une sédation plus grande.

Précautions particulières d’emploi chez l’animal

Chez les étalons, la dose la plus faible est indiquée pour réduire au minimum le prolapsus du pénis.

Le produit doit être utilisé avec prudence et à  dose réduite en cas d’affection cardiaque ou hépatique ou chez les animaux affaiblis, hypovolémiques ou anémiés.

L’acépromazine a des effets analgésiques négligeables.

Il convient d’éviter les procédures douloureuses lors de la manipulation des animaux tranquillisés.

Il convient de maintenir les chevaux tranquillisés dans un endroit calme et d’éviter autant que possible les stimulations sensorielles.

Précautions particulières à prendre par la personne qui administre le médicament vétérinaire aux animaux

Bien se laver les mains et la peau ayant été exposée après utilisation.

Il est conseillé aux personnes ayant la peau sensible ou en contact permanent avec le produit de porter des gants imperméables. Éviter tout contact avec les yeux.

En cas de contact accidentel avec les yeux, rincer doucement à  l’eau courante pendant 15 minutes et consulter un médecin si l’irritation persiste.

En cas d’ingestion accidentelle, demandez immédiatement conseil à  un médecin et montrez-lui la notice ou l’étiquetage.

Autres précautions

Aucune.

Effets indésirables (fréquence et gravité)

Etant donné que l’acépromazine diminue le tonus du système nerveux sympathique, une baisse transitoire de la pression artérielle peut survenir après l’administration. Inhibition de la thermorégulation. Les modifications réversibles suivantes sont possibles dans l’hémogramme : – diminution transitoire de la numération érythrocytaire et de la concentration d’hémoglobine; – diminution transitoire de la numération thrombocytaire et leucocytaire. Dans la mesure ou l’administration d’acépromazine augmente la sécrétion de prolactine, elle peut entraîner des troubles de la fertilité. Un prolapsus pénien peut survenir en raison du relâchement des muscles rétracteurs du pénis.

La rétraction du pénis devrait être visible dans les deux à  trois heures. Si ce n’est pas le cas, il est conseillé de contacter un vétérinaire.

L’absence de rétraction est particulièrement préoccupante chez les étalons reproducteurs.

L’acépromazine a provoqué un paraphimosis, parfois à  la suite d’un priapisme. Dans de rares cas, des réactions d’excitation paradoxales peuvent se développer. Des signes cliniques contradictoires d’agressivité et une stimulation généralisée du SNC peuvent se manifester. Un prolapsus de la membrane nictitante a également été signalé comme un possible effet indésirable chez les chevaux.

Utilisation en cas de gravidité, de lactation ou de ponte

L’acépromazine ne doit pas être utilisée chez les juments gestantes ou allaitantes.

L’acépromazine a le potentiel d’induire une hypotension chez les nouveau-nés lorsqu’elle est administrée en prémédication pour une césarienne chez la jument. Veuillez voir également rubrique « Effets indésirables (fréquence et gravité) » concernant les troubles de la fertilité.

Interactions médicamenteuses et autres formes d’interactions

L’acépromazine potentialise l’action des médicaments dépresseurs du système nerveux central.

L’utilisation simultanée d’esters de phosphate organique augmente la toxicité de l’acépromazine.

L’acépromazine réduisant le tonus du système nerveux sympathique, elle ne doit pas être administrée en même temps que les médicaments hypotenseurs.

Les antiacides peuvent entraîner une diminution de l’absorption gastro-intestinale de l’acépromazine après administration orale.

Les opiacés peuvent augmenter les effets hypotenseurs de l’acépromazine.

Posologie et voie d’administration

Voie d’administration Administration par voie orale.

Placer la seringue dans la bouche de l’animal et expulser la dose requise dans la poche jugale.

Le gel peut également être mélangé avec des aliments. Posologie Sédation légère : 0,15 mg d’acépromazine par kg de poids corporel. Recommandations pour le dosage : Poids corporel (kg)200300400450500600 Dose (ml)1,01,51,52,02,52,5 Les données posologiques ci-dessus sont fournies à  titre de ligne directrice.

La dose à  administrer peut varier entre 0,5 et 1,5 fois la dose recommandée ci-dessus et ce, en fonction du niveau de sédation requis : pour une sédation légère, administrer la moitié de la dose recommandée et, pour une sédation plus profonde, 1,5 fois la dose recommandée. En raison de la difficulté d’administrer avec précision les petites doses, il convient d’utiliser le produit chez les chevaux de moins de 200 kg de poids corporel uniquement après une évaluation du rapport bénéfice/risque par le vétérinaire responsable.

Surdosage (symptômes, conduite d’urgence, antidotes), si nécessaire

Le surdosage se traduit par une apparition précoce des symptômes et un effet prolongé de la sédation.

Les effets toxiques sont l’ataxie, l’hypotension, l’hypothermie et des symptômes (extrapyramidaux) du système nerveux central.

La noradrénaline, mais pas l’adrénaline, peut être utilisée pour neutraliser les effets cardiovasculaires.

Temps d’attente

 Non autorisé pour utilisation chez les chevaux destinés à  la consommation humaine.

Propriétés pharmacologiques

Groupe pharmacothérapeutique : Système nerveux. Code ATC-vet : QN05AA04.

Propriétés pharmacodynamiques

L’acépromazine est un dérivé de la phénothiazine. Ce groupe de molécules appartient aux neuroleptiques : ils dépriment le système nerveux central et exercent des effets associés sur le système nerveux autonome. Ces effets sont dus à  leur interférence avec différents récepteurs de neurotransmetteurs (dopaminergiques, adrénergiques) et à  leur interférence avec le fonctionnement hypothalamique.

L’activité sédative débute dans les 15 à  30 minutes après le traitement et dure pendant 6-7 heures. Les effets désirés observés après le traitement par l’acépromazine comprennent un effet tranquillisant général, un effet antiémétique et un léger effet antihistaminique.

Il n’y a pas d’action analgésique.

Les effets neuroleptiques varient d’un animal à  l’autre.

Caractéristiques pharmacocinétiques

L’acépromazine est partiellement absorbée par le tractus gastro-intestinal. Sa fixation aux protéines plasmatiques est élevée et elle est largement distribuée dans les tissus de l’organisme.

Les niveaux plasmatiques sont habituellement bas.

L’acépromazine est hautement métabolisée, et l’urine est sa voie d’excrétion principale.

Liste des excipients

Parahydroxybenzoate de méthyle (E218) Parahydroxybenzoate de propyle (E216) Acétate de sodium trihydraté (E262(i)) Cyclamate de sodium Hydroxyéthylcellulose Glycérol Eau purifiée

Incompatibilités

L’administration simultanée ou l’administration à  des chevaux récemment traités par des organophosphates doit être évitée car ces molécules renforcent les effets toxiques de l’acépromazine. Le traitement simultané par des hypotenseurs doit être évité.

Durée de conservation

Durée de conservation du médicament vétérinaire tel que conditionné pour la vente : 2 ans. Durée de conservation après première ouverture du conditionnement primaire : 28 jours.

Précautions particulières de conservation

A conserver à une température ne dépassant pas 25 °C.

A conserver à l’abri du gel.

Protéger de la lumière. Si le contenant est entamé (ouvert) pour la première fois, utiliser dans les 28 jours.

Après utilisation, remettre la coiffe sur la seringue. Garder la seringue entamée dans le carton d’origine et la conserver dans un endroit sec.

Nature et composition du conditionnement primaire

Seringue polyéthylène haute densité.

Piston de seringue en polyéthylène basse densité. Coiffe emboîtable polyéthylène haute densité

Précautions particulières à prendre lors de l’élimination de médicaments vétérinaires non utilisés ou de déchets dérivés de l’utilisation de ces médicaments

Les conditionnements vides et tout reliquat de produit doivent être éliminés suivant les pratiques en vigueur régies par la réglementation sur les déchets.

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché

FLORIS VETERINAIRE PRODUKTEN KEMPENLANDSTRAAT 33 5262 GK VUGHT PAYS-BAS

Numéro(s) d’autorisation de mise sur le marché

FR/V/1799514 0/2013 Boîte de 1seringue graduée (1 ml) de 10 ml Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Date de première autorisation/renouvellement de l’autorisation

07/02/2013

Date de mise à jour du texte

02/06/2015

Quelles espèces sont concernées pour le Relaquine 35 mg/ml gel oral pour chevaux ?

Les espèces incluses sont cheval.

Voies d’injection du nomdumericament

Les voies pour injecter sous forme de Gel oral sont : orale.

Quelles précautions prendre en particulier ?

Le vétérinaire reste le mieux placé pour répondre.

Points pharmaceutiques sur Relaquine 35 mg/ml gel oral pour chevaux

La forme commune est : Gel oral et dont la date d’autorisation est le 07/02/2013 Relaquine 35 mg/ml gel oral pour chevaux , quelle composition
Attention, valable pour la France uniquement.

Vous aimerez aussi...