Stalimox 364.2 mg/g granules pour solution orale pour porcs fiche

Fiche technique pour le Stalimox 364.2 mg/g granules pour solution orale pour porcs de Virbac 

Quels animaux sont protégés par le Stalimox 364.2 mg/g granules pour solution orale pour porcs ?

Les espèces incluses sont porcins, .

Injections par quelles voies ?

Ce sont orale, qui restent privilégiées comme voies.

Mise en garde sur l’utilisation

Faites-vous conseiller par votre vétérinaire.

Dénomination du médicament vétérinaire

STALIMOX 364.2 MG/G GRANULES POUR SOLUTION ORALE POUR PORCS

Composition qualitative et quantitative

Tiamuline ……………………..(sous forme d’hydrogénofumarate) 364,2 mg Excipient QSP 1 g Pour la liste complète des excipients, voir rubrique « Liste des excipients ».

Forme pharmaceutique

Granulés pour solution buvable. Granulés de couleur blanche ou jaune pâle.

Espèces cibles

Porcs.

Indications d’utilisation, en spécifiant les espèces cibles

Chez les porcs : – Traitement de la dysenterie porcine causée par Brachyspira hyodysenteriae sensible à la tiamuline.

Contre-indications

Ne pas utiliser en cas d’hypersensibilité au principe actif ou à l’un des excipients. Ne pas administrer le produit avec du monensin, de la salinomycine et de la narasine ou tout autre antibiotique ionophore monovalent dans les sept jours avant, durant et après le traitement des animaux. Ne pas utiliser en cas de résistance à la tiamuline.

Mises en garde particulières à chaque espèce cible

Aucune.

Précautions particulières d’emploi chez l’animal

La prise du médicament peut être altérée par la maladie.

Les animaux ne buvant pas suffisamment doivent être traités par voie parentérale.

L’utilisation du produit doit reposer sur des tests de sensibilité et doit prendre en considération les politiques officielles et locales pour l’emploi des antimicrobiens.

Précautions particulières à prendre par la personne qui administre le médicament vétérinaire aux animaux

Après la dissolution de la spécialité dans l’eau de boisson, le pH de la solution médicamenteuse est légèrement à modérément acide, en fonction de la concentration utilisée (cf. rubrique « Posologie et voie d’administration »).

Par conséquent, il est conseillé d’éviter le contact direct avec la peau, les yeux ou les muqueuses.

Les personnes présentant une hypersensibilité connue à la tiamuline devront éviter tout contact avec le produit.

Porter des gants de protection pendant la reconstitution ou l’administration de la solution.

Après la préparation, laver la peau qui a été en contact avec le produit.

En cas de projection accidentelle dans les yeux, rincer abondamment à l’eau.

En cas d’ingestion accidentelle, consulter immédiatement un médecin et lui montrer la notice ou l’étiquette du médicament.

Autres précautions

Aucune.

Effets indésirables (fréquence et gravité)

Dans de rares cas, les porcs peuvent présenter un érythème ou un oedème léger suite à l’utilisation de tiamuline.

Utilisation en cas de gravidité, de lactation ou de ponte

Les études de laboratoire sur les rats et les lapins n’ont pas mis en évidence d’effets tératogène, foetotoxique ou maternotoxique.

L’innocuité du médicament vétérinaire n’a pas été établie chez les truies gestantes ou allaitantes.

L’utilisation de ce produit chez les truies gestantes ou allaitantes doit donc reposer sur une évaluation du rapport bénéfice/risque établi par le vétérinaire.

Interactions médicamenteuses et autres formes d’interactions

La tiamuline produit des interactions cliniquement importantes, souvent létales, avec les antibiotiques ionophores.

En conséquence, les porcs ne doivent pas recevoir des produits contenant du monensin, de la narasine, de la salinomycine ou de la semduramycine dans les sept jours précédant, pendant et après le traitement des animaux.

Posologie et voie d’administration

7,3 mg de tiamuline (équivalent à 9,0 mg de tiamuline sous forme ¿ hydrogénofumarate) par kg de poids vif par jour (équivalent à 20,0 mg de produit par kg de poids vif), par voie orale dans ¿ eau de boisson, pendant 5 jours consécutifs. Afin de ¿ assurer que la dose reçue soit de 7,3 mg de tiamuline par kg de poids vif et par jour, le produit peut être administré de deux façons différentes. / une part, la dose journalière, calculée en fonction du poids vif, peut être administrée dans la moitié de la quantité ¿ eau consommée quotidiennement. Chaque jour, de ¿ eau de boisson non médicamenteuse devra être fournie après que ¿ eau médicamenteuse ait été consommée. / autre part, le produit peut également être administré en continu dans ¿ eau de boisson.

La concentration à utiliser dépend du poids vif exact et de la quantité ¿ eau consommée par les animaux.

Elle doit être calculée de la manière suivante : …. mg de la spécialité par kg de poids vif par jour x Poids vif moyen du porc (kg) = … mg de la spécialité par litre d’eau de boisson Consommation d’eau moyenne par jour (L/animal) Afin de garantir la posologie exacte, le poids de l’animal devra être déterminé avec précision pour éviter un sous-dosage.

Les doses prescrites doivent être mesurées grâce à un équipement de pesée adéquat et calibré.

Renouveler l’eau médicamenteuse toutes les 24 heures.

Surdosage (symptômes, conduite d’urgence, antidotes), si nécessaire

Les études de tolérance chez les porcs n’ont montré aucun effet indésirable même après l’administration de la spécialité à trois fois la dose thérapeutique pendant une période correspondant à 2 fois la durée de traitement recommandée.

En cas de réactions toxiques suspectes dues à un surdosage extrême, le traitement doit être interrompu et un traitement symptomatique approprié doit être mis en place, si nécessaire.

Temps d’attente

Viande et abats : 2 jours.

Propriétés pharmacologiques

Groupe pharmacothérapeutique : autres antibactériens. Code ATC-vet : QJ01XX92.

Propriétés pharmacodynamiques

La tiamuline est un dérivé semi-synthétique de la pleuromitiline, un antibiotique diterpène naturel.

Elle agit en inhibant la synthèse protéique au niveau des ribosomes, en particulier en s’attachant à la sous-unité ribosomale 50S des bactéries.

La tiamuline est un antibiotique bactériostatique à spectre modéré. Son activité antibactérienne est limitée aux micro-organismes gram positif, mycoplasmes, certaines bactéries anaérobies gram négative telles que Brachyspira et Fusobacterium spp. et la bactérie intracellulaire, Lawsonia intracellularis. Des valeurs de CMI 90 de la tiamuline pour Brachyspira hyodysenteriae isolées en Allemagne en 2002 étaient de à 2,0 µg/ml.

La résistance que la résistance in vitro contre la tiamuline se développe lentement et graduellement. Cependant, ces 5-6 dernières années, il a été rapporté qu’un nombre croissant de Brachyspira montraient une baisse de sensibilité envers la tiamuline.

Aucune résistance croisée entre la tiamuline et les antimicrobiens de classe apparentée, ainsi qu’aucune co-résistance avec les antimicrobiens d’autres classes ne sont connues.

Caractéristiques pharmacocinétiques

Après administration par voie orale chez les porcs, la tiamuline est rapidement absorbée dans le tube digestif, est bien distribuée dans les organes, fortement métabolisée dans le foie et rapidement éliminée du sang avec une demi-vie d’élimination de 2,1 heures.

La biodisponibilité orale chez les porcs est d’environ 85-90 % ; la concentration maximale dans le plasma après administration d’une dose unique de 10 mg/kg est de 0,7 µg/ml.

Environ 65 % des métabolites sont excrétés via la bile et 35 % dans les urines. Seulement 0,3 à 0,5 % du composé d’origine est excrété de manière inchangée dans les urines.

La concentration de tiamuline dans les poumons, après un traitement via l’eau de boisson à la dose de 60 mg/l, est de 1,11 µg/g.

Les concentrations de tiamuline dans le contenu du côlon et dans les muqueuses, après administration orale répétée de la spécialité à la dose journalière de 9 mg/kg de poids vif dans l’eau de boisson, étaient de 5,31 ± 1,26 et 2,41 ± 0,89 µg/g, respectivement.

Les concentrations en tiamuline dans les poumons ainsi que dans le côlon dépassent largement la CMI 90 du médicament contre les germes pathogènes.

Liste des excipients

Amidon de maïs Lactose monohydrate

Incompatibilités

En l’absence d’études de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec d’autres médicaments vétérinaires.

Durée de conservation

2 ans.

Après ouverture : 3 mois.

Après dilution dans l’eau de boisson : 24 heures.

Précautions particulières de conservation

Ne pas conserver à une température supérieure à 25 °C. Conserver dans l’emballage d’origine de façon à protéger de l’humidité.

Nature et composition du conditionnement primaire

Sache polyéthylène basse densité

Précautions particulières à prendre lors de l’élimination de médicaments vétérinaires non utilisés ou de déchets dérivés de l’utilisation de ces médicaments

Les conditionnements vides et tout reliquat de produit doivent être éliminés suivant les pratiques en vigueur régies par la réglementation sur les déchets.

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché

VIRBAC 1ERE AVENUE 2065 M L I D 06516 CARROS CEDEX

Numéro(s) d’autorisation de mise sur le marché

FR/V/5304507 2/2006 Pot de 1 sache de 100 g Pot de 1 sache de 1 kg Pot de 1 sache de 5 kg Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Date de première autorisation/renouvellement de l’autorisation

19/10/2006 – 11/04/2011

Date de mise à jour du texte

11/04/2011 Stalimox 364.2 mg/g granules pour solution orale pour porcs , quelle composition

Points pharmaceutiques sur Stalimox 364.2 mg/g granules pour solution orale pour porcs

Virbac l’a mis sous la forme de Granulés pour solution buvable.

Date d’autorisation sur le marché

La date est le 19/10/2006.
Données valables pour la France uniquement.

Vous aimerez aussi...