Stresnil : fiche technique

Fiche pour le Stresnil de Lilly france 

Dénomination du médicament vétérinaire

STRESNIL

Composition qualitative et quantitative

Un ml contient : Substance(s) active(s) : Azapérone …………………40,00 mg Excipient(s) : Parahydroxybenzoate de méthyle (E218) …….0,50 mg Parahydroxybenzoate de propyle (E216) ……..0,05 mg Métabisulfite de sodium (E223) …………2,00 mg Pour la liste complète des excipients, voir rubrique « Liste des excipients ».

Forme pharmaceutique

Solution injectable.

Espèces cibles

Porcins.

Indications d’utilisation, en spécifiant les espèces cibles

Chez les porcs : – Tranquillisation et pré-anesthésie.

Contre-indications

Ne pas administrer aux animaux avant le transport à  l’abattoir.

L’utilisation de la spécialité est déconseillée par grand froid (risque de collapsus cardio-vasculaire par vasodilatation périphérique).

Mises en garde particulières à chaque espèce cible

Aucune.

Précautions particulières d’emploi chez l’animal

Injecter par voie intramusculaire stricte derrière l’oreille (utiliser une longue aiguille et injecter juste derrière l’oreille perpendiculairement à  la peau). Chez les animaux gras, ne pas utiliser une aiguille trop courte pour des injections dans le cou (risque d’injection dans la graisse entrainant un manque d’efficacité).

Après injection, l’animal doit être laissé dans un environnement calme durant toute la période d’induction.

Précautions particulières à prendre par la personne qui administre le médicament vétérinaire aux animaux

Un soin particulier doit être pris pour éviter l’auto-injection accidentelle car la molécule est puissante. Une fois que la dose a été ponctionnée à  partir du flacon, il est recommandé de protéger l’aiguille jusqu’à  administration du produit. Une autre possibilité consiste à  retirer l’aiguille de la seringue, à  appliquer immédiatement au niveau du site d’injection, puis à  raccorder la seringue à  l’aiguille. Eviter le contact du produit avec la peau et les yeux.

En cas de projection du produit sur la peau ou dans les yeux, laver immédiatement.

En cas d’auto-injection accidentelle, consulter immédiatement un médecin et lui montrer la notice ou l’étiquetage mais ne pas conduire en raison de la possibilité de sédation. Se laver les mains après usage.

Autres précautions

Aucune.

Effets indésirables (fréquence et gravité)

A fortes doses, peuvent apparaître salivation et halètement. Ces symptômes disparaissent spontanément et sans séquelles. Chez les verrats, la dose de 1 mg/kg ne doit pas être dépassée (voir rubrique « Surdosage (symptômes, conduite d’urgence, antidotes), si nécessaire »).

Utilisation en cas de gravidité, de lactation ou de ponte

Les études de toxicité sur la reproduction effectuées sur les animaux de laboratoire n’ont révélé aucun effet sur la reproduction ni aucun potentiel tératogène.

L’innocuité de la spécialité n’a pas été évaluée chez l’espèce cible en cas de gravidité.

L’utilisation du médicament sera fonction de l’évaluation du rapport bénéfice / risque réalisée par le vétérinaire.

Interactions médicamenteuses et autres formes d’interactions

Lorsque le produit est utilisé en tant que prémédication avant une anesthésie générale, la dose de l’anesthésique doit réduite en raison de l’effet potentialisateur de l’azapérone.

Posologie et voie d’administration

Voie intramusculaire. 1 à  2 mg d’azapérone par kg de poids vif, soit 0,5 à  1 ml de solution pour 20 kg de poids vif. La dose nécessaire est plus faible pour les animaux adultes que pour les plus jeunes. De très faibles doses (0,5 mg/kg) donnent une sédation légère et rendent l’animal facile à  mener.

Plus la dose augmente, plus l’animal devient somnolent et lent. La spécialité doit être administrée par voie intramusculaire profonde stricte, derrière l’oreille, à  l’aide d’une longue aiguille.

Surdosage (symptômes, conduite d’urgence, antidotes), si nécessaire

A très forte dose, ptyalisme et polypnée peuvent apparaître. Ces symptômes régressent spontanément et ne provoquent aucune séquelle. Chez les verrats, la dose de 1 mg/kg ne doit pas être dépassée (blessures péniennes possibles dues à  la relaxation du pénis).

Temps d’attente

Viande et abats : 17 jours.

Propriétés pharmacologiques

Groupe pharmacothérapeutique : Antipsychotiques, dérivés de la butyrophénone. Code ATC-vet : QN05AD90.

Propriétés pharmacodynamiques

L’azapérone est un neuroleptique spécifique appartenant à  la famille des butyrophénones possédant un puissant effet a-adrénergique.

Il exerce, une sédation psychomotrice prévisible qui est proportionnelle à  la dose administrée.

L’animal devient calme et indifférent à  son environnement.

La période d’induction est courte, environ 15 minutes pour les jeunes et 30 minutes pour les adultes.

L’effet de l’administration dure 1 à  3 heures, selon la dose et le poids de l’animal.

Caractéristiques pharmacocinétiques

Après administration intramusculaire, l’azapérone est rapidement absorbé, le pic plasmatique étant atteint en 1 heure.

La demi-vie terminale est courte (2,5 heures). Les principales voies métaboliques sont : – réduction de la butanone – N-déarylation oxydative – Hydroxylation du groupe pyridine. La concentration en azapérone et ses métabolites dans les différents tissus décroît rapidement en fonction du temps et peut être considérée comme négligeable 16 heures après l’administration.

L’élimination est totale après 24 heures. Cette élimination à  partir du cerveau, du foie et de l’intestin est relativement lente durant les premières heures, puis s’accélère par la suite.

L’azapérone est éliminé majoritairement par les fèces (75%) et minoritairement par les urines (25%), dont 12 à  15 sous forme inchangée.

Liste des excipients

Parahydroxybenzoate de méthyle (E218) Parahydroxybenzoate de propyle (E216) Métabisulfite de sodium (E223) Acide tartrique Hydroxyde de sodium Eau pour préparations injectables

Incompatibilités

Aucune connue.

Durée de conservation

Durée de conservation du médicament vétérinaire tel que conditionné pour la vente : 3 ans. Durée de conservation après première ouverture du conditionnement primaire : 28 jours.

Précautions particulières de conservation

A conserver à  une température ne dépassant pas 30°C. Conserver le conditionnement primaire dans l’emballage extérieur.

Avant ouverture, conserver le flacon en position inversée pour éviter tout risque de cristallisation du produit.

Nature et composition du conditionnement primaire

Flacon verre type I Bouchon caoutchouc bromobutyl silicone

Précautions particulières à prendre lors de l’élimination de médicaments vétérinaires non utilisés ou de déchets dérivés de l’utilisation de ces médicaments

Les conditionnements vides et tout reliquat de produit doivent être éliminés suivant les pratiques en vigueur régies par la réglementation sur les déchets.

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché

LILLY FRANCE 24 BOULEVARD VITAL BOUHOT 92200 NEUILLY SUR SEINE FRANCE

Numéro(s) d’autorisation de mise sur le marché

FR/V/9250324 7/1992 Boîte de 1 flacon de 100 ml Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Date de première autorisation/renouvellement de l’autorisation

15/05/1992 – 22/05/2012

Date de mise à jour du texte

21/07/2015 Stresnil détails techniques

Animaux avec protection du Stresnil ?

Les espèces incluses sont porcins.

Quelles injections pour ce médicament de Lilly france ?

  • Intramusculaire

Mise en garde sur l’utilisation

Faites-vous conseiller par votre vétérinaire.

Caractéristiques techniques du Stresnil

La forme commune est : Solution injectable et dont la date d’autorisation est le 15/05/1992
Attention, valable pour la France uniquement.

Vous aimerez aussi...